FACEBOOK

Cliquez sur "J'aime" et rejoignez notre communauté sur Facebook. En récompense, vous obtiendrez immédiatement un bon de réduction d'une valeur de 1€.

L’ATP EN MUSCULATION

Publié le : 05/11/2019 09:27:09
Catégories : Nutrition

Lorsque l’on fait de la musculation, nous pouvons être amenés à entendre parler de l’ATP. Peut-être n’avez-vous jamais entendu parlé de l’ATP, ou peut-être que si, et que vous ne savez tout simplement pas ce que c’est vraiment.

L’ATP, qu’est-ce que c’est ?

Le terme ATP, est un diminutif de l’Adénosine Triphosphates.

Nous savons tous, que pour vivre, il nous faut de l’énergie. Il nous faudra donc manger, et boire, afin de subvenir à nos besoins vitaux. Lorsque vous allez manger, vous allez ingurgiter différents types de nutriments. L’énergie provenant de la déstructuration des aliments que vous allez manger, sera stockée.

On va donc alors passer d’un aliment brut, à une source d’énergie, qui sera stockée, sous forme d’un composé appelé ATP. L’ATP est présente dans nos fibres musculaires, et il s’agit d’un composé extrêmement énergétique. Elle est responsable de la contraction musculaire, d’où sa présence au sein de nos muscles.

La scission de l’ATP => production d’énergie

Ce qui nous intéresse en musculation, c'est comment agit l’ATP dans le processus de contraction musculaire. En cassant l’ATP, en la brisant, il y aura une production d’énergie. Suite à cette scission, après avoir cassé l’ATP, elle changera donc de forme, et se transformera en ADP (adénosine bi-phosphates).

Ce qu’on peut finalement retenir, c’est que la production d’énergie provenant de l’ATP, vient du fait que la molécule riche en énergie qu’est l’ATP, va se transformer en une molécule moins riche en énergie, l’ADP.

Une fabrication permanente d'ATP

Il est important de renouveler sans cesse l’ATP au sein de nos cellules, afin de ne pas en manquer. Notre corps, devra donc à partir de l’ADP par exemple, fabriquer de l’ATP. Nos stocks d’ATP sont alors très faibles, et ne suffisent pas à tenir plus de quelques secondes un effort intense.

C’est alors que nos cellules, telles des usines de production, vont entamer un processus de rénovation de l’ADP (adénosine bi-phosphates), de l’AMP (adénosine mono-phosphate), pour fabriquer de l’ATP.

Le glucose et le glycogène seront également mobilisés, pour fabriquer de l’ATP. Pour fabriquer de l’ATP, notre corps va donc utiliser du glucose et de l’ADP/AMP. 

La créatine, pour mieux récupérer

La créatine, par le biais de diverses transformations, va donner des phosphates. En ajoutant un phosphate à un ADP on obtient de l’ATP.

Il est donc insensé de penser que la créatine est un produit dopant. Il s’agit surtout d’un complément intéressant pour notre récupération.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)